POUR EN FINIR AVEC LE SIDATRIBUNE COLLECTIVE DES ACTEURS-RICES DE LA LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA - TRT-5 CHV
Accueil TRT5 CHV > Actualités >POUR EN FINIR AVEC LE SIDA
TRIBUNE COLLECTIVE DES ACTEURS-RICES DE LA LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA

POUR EN FINIR AVEC LE SIDA
TRIBUNE COLLECTIVE DES ACTEURS-RICES DE LA LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA

publié le28.04.2022

Monsieur le Président de la République, Emmanuel Macron,

Le quinquennat à venir sera décisif pour mettre fin à l’épidémie de VIH/sida et atteindre l’objectif fixé par votre dernier gouvernement : 2030 sans sida. Nous, militants-es, chercheurs-euses, médecins, infirmièrs-es, psychologues, travailleurs-ses sociaux-ales et cliniciens-nes de la lutte contre le VIH/sida vous exhortons à  proposer une politique à la hauteur de l’enjeu que vous vous êtes fixé, et à appliquer les dix mesures politiques indispensables pour parvenir à cet objectif. Car un objectif ne signifie rien si l’on ne se donne pas les moyens de sa réalisation.

Répétons-le aussi fort qu’il le faudra : l’épidémie de VIH/sida n’est pas finie. En France, on estime, selon les derniers chiffres disponibles, à 172 000 les personnes vivant avec le VIH. Parmi elles, 24 000 l’ignoreraient. Un chiffre qui augmentera probablement après plus deux ans de crise sanitaire qui ont entraîné une baisse de 14% du recours au dépistage et qui ont représenté un frein dans l’implémentation de la Prep, traitement préventif qui permet de se protéger du VIH.

Plus de 6 200 nouvelles infections par le VIH ont été découvertes en France en 2019 selon Santé Publique France, touchant le plus souvent des personnes discriminées par les conditions sociales dans lesquelles elles vivent ou stigmatisées par le regard que la société pose sur elles : personnes en situation d’exil, personnes trans, hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, consommateurs-rices de produits psychoactifs, travailleurs-ses du sexe, ou encore personnes détenus-es.

Votre ambition a jusqu’ici été insuffisante. Ces cinq dernières années, vous êtes même trop souvent allé à l’encontre de l’objectif que nous partageons. Vous avez mis en place un durcissement des conditions d’arrivée et d’accueil des personnes migrantes. Vous avez contribué à limiter l’accès à l’hôpital public aux plus démunis, en plus de n’avoir su préserver ses acteur-rices. Vous avez aussi exclu la société civile des prises de décision en santé, en particulier lors de la crise de la Covid-19.

Nous disposons de huit courtes années jusqu’en 2030 pour rectifier

le tir, préserver les populations face à ce virus et stopper une épidémie qui continue, chaque année, à coûter des milliers de vies à travers le monde. Monsieur Macron, vous pourriez devenir le Président de la fin du sida. Pour cela, il faut agir dès maintenant.

Huit ans, c’est court. Mais c’est possible à condition que vous nous donniez les moyens. Aujourd’hui, tous les outils pour mettre fin à l’épidémie existent. Contribuez, avec nous, à les faire connaître et adoptez les stratégies de prévention qui permettront de mettre fin à l’épidémie. Financez la recherche clinique et interventionnelle. En bref, travaillez avec nous sur les 10 mesures que nous vous avons transmises en avril 2022.

Mettez la santé au centre des politiques publiques. Adoptez une politique de protection sociale et d’emploi qui profite à tous-tes, tout au long de l’existence. Assurez un accès universel à la santé et aux soins. Accueillez dignement les personnes fuyant les persécutions ou la misère. Favorisez l’équité territoriale et un environnement salubre. Assurez l’éducation pour tous-tes dès le plus jeune âge, y compris dans la santé sexuelle et dans l’accès au numérique. Développez des programmes de recherche multidisciplinaires incluant les populations concernées dès leur conception. Promouvez la santé en tant que bien public et renforcez la lutte contre le VIH au niveau mondial. Travaillez avec et pour les populations concernées, y compris les plus pauvres et les plus discriminées.  Défendez les droits de chacun-e, refusez la discrimination et la stigmatisation.

Rappelez-vous que ce sont ces discriminations et stigmatisations, qu’elles soient sociales, ethniques, religieuses, liées à l’orientation sexuelle ou au genre, qui freinent l’accès aux soins et font aujourd’hui le jeu de l’épidémie. Il vous faudra, comme nous le faisons depuis des décennies, lutter concrètement contre ces inégalités, à la fois causes et conséquences de l’infection par le VIH.

Cette lutte passera nécessairement par un renforcement des droits humains et la protection de toutes les populations exposées à un risque de contamination. Ces points ont cruellement manqué lors du dernier quinquennat. Ces manquements nous obligent aujourd’hui à une vigilance particulière.

Nos yeux sont rivés sur vos choix et sur la main que vous devez nous tendre dès aujourd’hui. L’Etat ne nous a jusqu’ici que trop peu soutenu dans nos batailles. Pour éviter les nouvelles contaminations et accompagner les personnes porteuses du VIH, luttons ensemble. Faites valoir le pragmatisme dont vous êtes si fier : écoutez-nous. Donnez du crédit aux personnes concernées, car qui peut se prétendre mieux placé qu’elles pour identifier leurs propres besoins ?

Nous saurons nous faire entendre et ne lâcherons rien dans la défense des valeurs qui nous animent : le refus des discriminations et stigmatisations, les droits des populations, une politique de santé et des droits sociaux qui profitent à tous-tes.

La tribune complète avec les signataires en téléchargement ci-dessous:

Découvrez

d'autres

articles

03.05.2022

Monsieur le Directeur général, Notre collectif a pris connaissance du dispositif de lutte contre la fraude et le trafic de médicaments dits onéreux introduit par la convention signée en mars entre la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) et les pharmaciens-nes. Ce dispositif prévoit une vérification systématique et obligatoire préalable à…

Lire l'article

07.04.2022

La prévention des pénuries de médicaments dans l’UE: une priorité essentielle du processus de révision de la législation pharmaceutique Outre les prix élevés conduisant à des médicaments inabordables, les pénuries constituent un autre obstacle essentiel à l’accès des patients aux médicaments et à des soins optimaux. Par conséquent, il est…

Lire l'article

Contactez
-nous

TRT-5 CHV , Coordination du collectif Interassociatif

Adresse6 Rue du Chemin Vert
75011 Paris

 

TéléphoneTél. : 06. 46. 10. 09.51
Tél : 07.77.07.51.01

 

EmailE-mail : coordination@trt-5.org

 

FacebookFacebook : @assoTRT5CHV

 

TwitterTwitter : @CoordoTRT5

Nous contacter
Signaler une rupture de médicament