Accueil TRT5 CHV > Actualités > Truvada® générique : tension d’approvisionnement en pharmacies de ville ?
Accès aux traitements, PrEP, Ruptures

Truvada® générique : tension d’approvisionnement en pharmacies de ville ?

publié le 23.02.2021

Peut-être avez-vous été confronté·e à des difficultés pour vous procurer votre générique de Truvada® (emtricitabine – ténofovir disoproxil) dans votre pharmacie dernièrement ?

Ce médicament, couramment utilisé dans le traitement du VIH et en usage préventif (PrEP), a fait l’objet d’alertes sur notre observatoire en ligne ces derniers mois.

Depuis de nombreuses années, ruptures de stocks et tensions d’approvisionnements de médicaments se multiplient. Elles touchent toutes les classes thérapeutiques. Les antirétroviraux (ARV), parmi lesquels le Truvada® et ses génériques, ne font pas exception et le TRT-5 CHV veilleet alerte depuis plus de 10 ans ces ruptures et tensions.

Aujourd’hui, en France, plusieurs entreprises commercialisent le Truvada® et ses génériques : le laboratoire Gilead produit le princeps (médicament d’origine) et 5 autres industriels le générique (emtricitabine – ténofovir disoproxil). Il s’agit de Biogaran, Mylan, Sandoz, Teva et Zentiva.

La demande mensuelle de Truvada® (princeps et génériques) est aujourd’hui de 34 500 boites par mois.

D’après nos informations, Gilead dispose actuellement de plusieurs mois de stocks pour répondre à ses commandes habituelles.

Par contre la situation des génériqueurs est très inégale. Si certains annoncent détenir des stocks de plusieurs semaines, d’autres voient, pour diverses raisons, leurs productions retardées et leurs stocks réduits, voire inexistants. En cause notamment, des obligations administratives et des contrôles sanitaires retardés sur les sites de production asiatiques et aux frontières de l’Europe, qui allongent les délais de réapprovisionnement pour le marché français. Interrogée sur le sujet, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) assure néanmoins que les stocks de Truvada® et de ses génériques disponibles actuellement devraient suffire à couvrir les besoins jusqu’au printemps prochain.

Pourquoi alors des alertes de « rupture » sur notre observatoire ? Les génériques, s’ils renferment tous le même principe actif que le Truvada® d’origine, diffèrent les uns des autres par les substances non actives (les excipients) entrant dans leur composition pour en faciliter l’administration et la conservation. Les utilisateurs des génériques de Truvada® sont très sensibles à ces différences (taille des comprimés, acidité plus ou moins prononcée…). C’est pourquoi, alors que les besoins mensuels d’emtricitabine – ténofovir disoproxil sont actuellement couverts, un sentiment de tension se développe au sein de la communauté dès lors qu’un génériqueur se trouve en difficulté d’approvisionnement pouvant retarder la délivrance du médicament dans certaines pharmacies.

Cette situation, que l’ANSM suit attentivement, illustre bien les défis actuels du circuit des médicaments : des productions en Asie, entravées par la crise sanitaire, des délais administratifs incompressibles, des stocks en flux tendus, des personnes en attente de leur médicament.

Il n’y a cependant aucune raison de s’alarmer, mais nous devons rester vigilant·e·s. Pour cela, n’hésitez pas à nous signaler toute situation problématique ou inconfortable via notre observatoire en ligne : https://www.trt-5.org/notre-observatoires-des-ruptures-nous-alerter/ Nous vous tiendrons informé·e·s de futures évolutions sur le sujet.

Découvrez

d'autres

articles

29.07.2021

Communiqué de presse – 29 juillet 2021 Le 15 juillet dernier, le ministère des Solidarités et de la Santé a annoncé la publication de l’arrêté autorisant le prélèvement et la greffe d’organes entre donneur.e.s et receveur.e.s vivant avec le VIH. La publication intervient après plus de 5 années de…

Lire l'article

27.07.2021

Communiqué de presse – 27 juillet 2021 Le virus de l’hépatite B touche plus de 250 millions de personnes dans le monde et provoque près de 900 000 décès par an. En France, on estime que plus de 130 000 personnes vivent avec une hépatite B chronique[i]. Celle-ci est responsable…

Lire l'article

Contactez
-nous

TRT-5 CHV , Coordination du collectif Interassociatif

6 Rue du Chemin Vert
75011 Paris

 

Tél. : 06. 46. 10. 09.51
Tél : 07.77.07.51.01

 

E-mail : coordination@trt-5.org

Nous contacter
Signaler une rupture de médicament